Drapeau & Armoiries


Le drapeau Dominicain :

1er Drapeau

  

 

Drapeau civil

  

 

Drapeau actuel

  

 

L'historien haitien Thomas Madiou (Histoire d'Haïti. Port-au-Prince, 1904) dit, en se référant aux évènements du 27 février 1844: Le 26  février 1844, les insurgés ne s'étaient pas encore mis d'accord sur le drapeau qui devait être levé et ils se sont réunis pour prendre une décision. Certains ont jugé que les couleurs du drapeau d'Haïti devaient être changées, mais

José Joaquin Puello insista sur le fait qu'on utilise ces dernières, en disant qu'il pouvait se produire des incidents compromettants si on levait un autre drapeau. Parce que "Vous savez déjà ce que l'on dit d'une prétendue propagande colombienne et on la croira si nous changeons le drapeau ; Laissons-le comme il est et quand la Constitution se réunira, alors le peuple saura à quoi se conformer et nous pourrons le changer". Juan Pablo Duarte dit : "Nous lui mettrons une croix blanche". Et la proposition fut acceptée. Mettre la croix au drapeau est devenu synonyme de liberté.

Ce Premier Drapeau National présentait la même distribution que les bandes de couleurs du drapeau haïtien : Les quartiers bleus en haut et les rouges en bas. Les premiers drapeaux ont été confectionnés par différentes femmes, dont María Trinidad Sánchez, María Jesus Piña, Isabel Éventée, Conception Bonn. Les demoiselles Villa confectionnèrent le premier drapeau dominicain, qui fut levé dans les terres du Cibao, et qui arriva le 4 mars 1844 dans la ville de La Vega. Postérieurement, cette distribution des quartiers a été changée pour que les couleurs alternent comme actuellement ; Celui-ci est le Second Drapeau National.

Le drapeau national est composé des couleurs bleu outre-mer et rouge vermillon, dans des quartiers alternés, placés de telle sorte que le premier quartier bleu soit en son coin supérieur gauche, séparés par une croix blanche large comme la moitié de la hauteur d'un quartier et porte en son centre les armoiries de la République. Le drapeau marchand est le même que le national, sans les armoiries. (Article 95 des dispositions générales de la Constitution de la République dominicaine).

Histoire des armoiries Dominicaines : 

Depuis sa création en 1844 jusqu'à l'année 1913, elles ont souffert de différentes variations de leur conception tellement diverses que pendant les premières années d'indépendance, il était difficile de trouver deux armoiries identiques, bien qu'elles soient imprimés par des organismes officiels.

Les premières armoiries avaient deux branches extérieures de laurier et sous celles-ci, en formant un arc, apparaissait un serpent se mordant la queue (signe d'éternelle évolution). Sur un troisième plan apparaissait, ouvert et dans le centre, le livre des Évangiles ; derrière le livre il y avait un trophée d'armes (une lance et un canon avec baïonnette à droite) ; en haut du livre il y avait un drapeau dominicain. En second plan il y avait deux drapeaux dominicains et, dans le croisement, il y avait un bonnet frygien (symbole de la liberté). En premier plan, dans la partie inférieure, il y avait un large ruban avec les mots República Dominicana et, aux deux côtés dans la partie inférieure, deux canons avec leurs boulets respectifs disposés de manière pyramidale.

Des constitutions, lois et décrets postérieurs ont modifié la structure du blason : On a éliminé les canons (Constitution du 6 novembre 1844). Substitution d'une branche de laurier (la première par une de vigne en 1848 et ensuite par une feuille de palmier en 1853). Le drapeau central a été remplacé ensuite par une croix en 1853. Disparition du trophée d'armes, du bonnet frygien et du serpent, quatre drapeaux croisés au lieu de deux, etc.

Ce qui créa une grande variété de blasons différents et indistinctement utilisés dans les documents officiels entre 1844 et 1913. Ils étaient parfois combinés avec d'autres ou on omettait des détails dans certains. Chaque fois qu'on réformait la Constitution, on faisait de petites corrections en décrivant le blason.

Ce ne fut qu'à partir de l'année 1913 qu'on officialisa une uniformité héraldique par décret du 6 février 1913 rédigée par le gouvernement de Adolfo Alejandro Nouel y Bobadilla. Dans le même décret apparaissait une conception, faite par Casimiro de Moya, reproduisant le Gran Sello de la Nación. Outre la forme, ce décret a fixé, dans son article second, les couleurs actuelles : l'outre-mer bleu et le vermillon rouge.

Forme actuelle (décret du 6 février 1913) :

Armoiries DominicaineLes armoiries de la République auront les mêmes couleurs que le drapeau national disposées de manière égale ; porteront dans le centre le livre des Évangiles, ouvert au passage de l'Évangile selon Jean 8:32, donc on peut lire Y la verdad os hará libres (« Et la vérité vous affranchira »), avec une croix au dessus, les deux apparaissant au centre d'un trophée intégré par deux lances et quatre drapeaux nationaux sans armoiries, disposés aux deux côtés ; Elles porteront une branche de laurier (immortalité) du côté gauche et une de palmier (liberté) du côté droit, unies par un ruban rouge (symbolisant la gloire) ; seront couronnées par un ruban bleu outre-mer dans lequel on lira la devise : Dios, Patria y Libertad (patriotisme), et dans la base il y aura un autre ruban de couleur rouge vermillon avec les mots : República Dominicana. La forme des armoiries nationales sera d'un quadrilatère, avec les angles supérieurs sortants et les inférieurs arrondis.

La Playita Logo

 

Source : www.wikipedia.org


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site